VOYAGES VOLCANIQUES DE JEAN-LUC ET CECILE

26 juin 2008

10 février 2008

 

Préparation du voyage en Equateur(Amérique du Sud)

              Il y a 10 ans déjà, nous partions effectuer un super voyage au Pérou. Nous nous étions promis de retourner en Amérique du Sud un jour. Eric et Valérie, deux routards rencontrés en Indonésie l'été dernier, nous ont poussés à aller en Equateur où les volcans sont magnifiques et dépassent les 5000 mètres d'altitude.

              Les billets d'avion pour la deuxième ville de l'Equateur, Guayaquil, ont été achetés en décembre dernier. C'est, en principe, la dernière fois que nous payons le tarif fort étant donné que nous ne pouvons voyager que pendant les vacances scolaires. A partir de juin 2009, ce sera la retraite et nous pourrons partir à tout moment n'importe où et à n'importe quelle date. Le rêve quoi!

              Les dates pour ce prochain voyage sont du 16 juillet (départ d'Orly) au 31 août (retour à Roissy). Nous avons acheté le Guide "Le Petit Futé" (pas terrible) et le "Lonely Planet" (pas mal du tout). Mais ma fille Sandrine m'a offert pour Noël un bouquin écrit en anglais: "Ecuador, the bradt climbing and hiking guide" de Rob Racuowiecki et Mark Thurber. L'ascension de tous ces gros volcans y est décrite dans les détails.

             Etant donné l'état de notre matériel que l'on traîne depuis des années, on a décidé de renouveler celui-ci en rachetant des duvets de qualité nous permettant de dormir à des températures largement négatives (-17 °C) ainsi que des sacs à dos d'alpinistes plus confortables que nos vieux sacs à dos de l'armée mais qui ont l'avantage de ne pas trop attirer l'attention.

              Enfin, il faut être physiquement aptes et nous nous entraînons chaque jour ou presque. Cécile a accepté d'être inscrite à mon club de triathlon d'Autun pour gagner en souffle en pratiquant la natation. Pour ma part, je fais une dizaine de kilomètres par semaine de natation en suivant un programme serré grâce à Emmanuel Duthoit, notre entraîneur, une ou deux sorties avec le vélo de route et du VTT. Quant à la course à pied, je suis bloqué depuis plusieurs mois par une blessure au pied gauche ainsi qu'au niveau de l'articulation du genou que je traine de façon chronique. C'est mon point d'inquiétude pour les mois à venir... A surveiller!

             Et puis, il y a aussi le problème de la langue: l'espagnol! Je parle anglais, je me débrouille en allemand, on a des rudiments en arabe et en indonésien, quelques mots en cambodgien... Cécile a fait espagol en LV2 au lycée et je compte sur elle comme il y a 10 ans au Pérou. Il me reste bien sûr quelques souvenirs, mais je m'étais promis de m'y mettre à fond à l'occasion d'un prochain voyage en Amérique du Sud. Je vois les semaines et les mois passer sans avoir vraiment commencé le moindre effort dans ce domaine!

             Il faut dire que, jusqu'à ce jour, on n'a pas fini d'exploiter le voyage en Indonésie de 2007. Cécile vient de finir le montage des films et moi je n'ai pas terminé de mettre au propre le texte et les photos du journal de bord!!

             J'aimerais en finir avec l'Indonésie et me plonger à fond dans la préparation de cette nouvelle aventure, cette fois en Equateur, où on mèlera volcanisme, découverte de la société équatorienne, séjour dans la forêt amazonienne, civilisation inca, déplacements en bus, ascensions sur glacier, etc...

Posté par mounyetpapyluc 2 à 17:38 - Commentaires [0] - Permalien [#]


BIENTOT LE DEPART

    Tout est pratiquement prêt. Nouveaux matériels achetés récemment ( sacs à dos, veste goretex pour Cécile, duvets, etc...). Aucun progrès en espagnol par manque de travail... Il reste 15 jours pour s'y mettre, ce que l'on va faire à Piriac. Sinon on apprendra sur place!
    Physiquement nous sommes prêts avec tout l'entraînement de l'hiver. Reste à savoir si on supportera les altitudes de 5500 à 6000m.
    Nous avons hâte de partir.

Posté par mounyetpapyluc 2 à 17:48 - Commentaires [0] - Permalien [#]

14 juillet 2008

DEMAIN LE GRAND JOUR

Ca y est, tout est prêt ou presque...
Nous avons prévu un itinéraire, mais bien sûr il peut être modifié au cours du voyage:
    - Arrivée à Guayaquil
    - une dizaine de jours environ sur la côte, en remontant vers le nord
    - Quelques jours à Quito et ses environs
    - Une semaine en Amazonie
    - Le nord de Quito avec quelques volcans en une semaine environ
    - Une dizaine de jours également pour les hauts volcans au sud de Quito
    - Une semaine à deux semaines pour le sud
    - la dernière semaine se fera peut être au nord du Pérou
    - Retour à Guayaquil puis retour en France
                                                                                                                                                                  

Posté par mounyetpapyluc 2 à 23:13 - Commentaires [0] - Permalien [#]

15 juillet 2008

DANS UNE HEURE, LE DEPART!

Tout est fin prêt, semble-t-il! Les sacs sont bouclés, tout paraît être là. On commence à être rodé, mais on craint toujours d'oublier quelque chose. Il a fallu se familiariser avec les sangles des nouveaux sacs à dos... On arrivera bien à trouver tous les réglages. Qu'est-ce qu'on a bien pu oublier? On a sûrement oublié quelque chose, mais quoi? passeports, cartes de crédit, chèques de voyage, billets d'avion, de train... Le reste a moins d'importance. Si! le traitement antipalu aussi. On a laissé à Autun l'essentiel du matériel de montagne surtout ce qui concerne l'ascension dans la neige et la glace(crampons, piolets...) On trouvera sur place. On a quand même amené casques et guêtres et vêtements chauds (polaires, vestes Goretex, bonnets, gants). Peut-être que cela ne servira à rien si on ne peut pas faire d'ascensions... Que dira la météo et notre acclimatation à l'altitude entre 5500 et 6000 m? Mais, il y aura aussi l'Amazonie et plein d'autres choses à faire et à voir.
En attendant le volcan Tungurahua est en éruption depuis plusieurs semaines:

"Infolave du samedi 28 juin 2008.


Tungurahua (Equateur) :

Dans son dernier bulletin d'informations, le GVN indique que le volcan reste très actif. Ainsi, le 21 juin dernier, deux séquences sismiques intenses ont été accompagnées de fortes émissions de cendre. Les panaches de cendre générés par cette activité sont montés jusqu'à 8-11 km d'altitude, avec des retombées importantes dans des secteurs se trouvant jusqu'à 8 km à l'ouest et au sud-ouest du cratère. Le 22 juin, des lahars ont dévalé des barancos sur les versants ouest et sud du volcan. Des grondements ont fait vibrer les fenêtres dans ce secteur."

Cécile vient de peser les gros sacs: 12,5 kg chacun, pile! Il faut rajouter aussi le poids du sac ventral.
Bon, on va y aller!

Posté par mounyetpapyluc 2 à 16:59 - Commentaires [0] - Permalien [#]

18 juillet 2008

DE GUAYAQUIL

Mardi 15 juillet:

        Nous quittons Autun dans un bus de RSL. Danielle Bonnes, une grande copine de Cécile est venue nous accompagner devant le Lycée Militaire. 

DSCF8257

 

        Après le TGV, nous voici dans le métro de Paris à essayer de rejoindre Orly. Mais des travaux bloquant, comme par hasard, notre ligne cela nous oblige à revenir en arrière et nous fait perdre beaucoup de temps. Nous traînons nos lourds sacs à dos dans les couloirs et dans une chaleur étouffante. On met plus de 2 heures à rejoindre enfin l'aéroport où nous entrons sur le coup de 22 h 30 alors que nous avons quitté Autun vers 18 h. Là, nous passons la nuit sur les bancs au milieu des employés de l'aéroport qui astiquent les sols...

Mercredi 16 juillet:

        Avant l'embarquement, moment d' inquiétude quand on nous demande le visa pour l'Equateur. On précise qu'on n' en a pas besoin. Le gars téléphone. On a bien raison. Dans le cas contraire on nous refoulait... Escale à Madrid où nous prenons un avion de LAN, compagnie sud américaine, pour Guayaquil. Très longues heures d' avion, 10 h environ, avant de survoler une mer de nuages au dessus de l'Amazonie et de plonger à travers pour apercevoir enfin le sol équatorien. Premier constat, il y a des flics partout. Un taxi jaune nous amène en ville  à l'hôtel "Suite Madrid". Ouf, premier repos dans une chambre climatisée après ces heures de voyage sans avoir beaucoup dormi depuis plusieurs jours, en fait depuis Piriac. Le soir, on fait un tour dans le quartier pour tâter l'ambiance de la ville. Cela rappelle le Pérou. On est au lit a 18 h30.

Jeudi 17 juillet:

        Visite tranquille de la ville où nous prenons une journée de repos. On marchera quand même pendant 6 h en comptant les 2 fois 444 marches pour atteindre le phare de Santa Ana. A 8 h, nous sommes dans les rues. Mais, contrairement à l'Indonésie où tout le monde s' active dès 6 h du matin, ici, il faudra attendre 10 h pour que les gens s' agitent un peu... Nous mangeons une coupe de fruits au lait sucré avant d' aller voir les iguanes du parc devant la cathédrale. C' est marrant comme tout. Il y en partout et on peut marcher dessus.

DSCF2668

 

        Puis, nous allons suivre tout le bord du fleuve, le Malecon 2000, lieu de promenade et d' activités principales des habitants. C'est moderne, tout neuf et très bien entretenu. Là encore, nous sommes sidérés par le nombre de flics au mètre carré ainsi que par le nombre d' employés occupés à des taches diverses. Nous montons jusqu'au phare de Santa Ana. Vers midi, nous redescendons tout ce bord de fleuve pour aller manger de super plats de crevettes qu'on avait repérés lors de notre premier passage.

DSCF2660

        Retour à la chambre d' hôtel pour faire une sieste et prendre une douche rafraîchissante. L'après midi, nous allons voir le cimetière immense et très particulier de Guayaquil. Une vraie ville dans la ville. Exceptionnel, jamais vu cela! Fin de journée à remonter jusqu'au phare pour assister au coucher de soleil sur la ville qui s' éclaire progressivement. Nous rencontrons nos quelques premiers touristes car, en effet, nous ne voyons pratiquement aucun étranger. Repas près du fleuve et retour à l'hôtel après cette première journée bien remplie malgré tout.

Posté par mounyetpapyluc 2 à 03:59 - Commentaires [3] - Permalien [#]


DE PUERTO LOPEZ

Vendredi 18 juillet:

        Dans la nuit, nous avons été réveillés par un énorme bruit et les lits ont tremblé quelques instants. Sans doute un tremblement de terre...

        A 8 h 30, nous quittons Guayaquil en bus climatisé en direction de Salinas. Bidonvilles sur des kilomètres rappelant ce qu'on a déjà vu aux alentours de Lima, mais peut être en moins pauvre. La route est sans intérêt, sous un ciel lourd au milieu d' une végétation basse et serrée. A Salinas où nous sommes vers 10 h 30 nous ne faisons qu'une halte pour reprendre un bus en direction de Puerto Lopez.

DSCF2676_a

            Dans un bus assez en mauvais état qui fonce comme un fou en prenant des risques pour doubler, nous suivons toute la côte du Pacifique. Traversée de nombreux petits villages assez pauvres. Le paysage est sec et peu attrayant. Plus au nord, une pluie fine nous accueille et la végétation devient luxuriante. Le contraste est saisissant. Nous rencontrons nos premiers touristes européens qui grimpent dans le bus en cours de route. Super belle vue sur l' arrivée à Puerto Lopez. Première ville côtiere semblant avoir de l' attrait. On se trouve une chambre et on fait les démarches pour une sortie en bateau demain sur l' île de La Plata dont la faune est proche de celle des Galapagos. Ce sera l' occasion aussi de voir des baleines sur leur lieu de reproduction.

Posté par mounyetpapyluc 2 à 23:26 - Commentaires [0] - Permalien [#]

20 juillet 2008

PUERTO LOPEZ (suite)

Samedi 19 juillet:

           Super journée en mer à observer des baleines venues d' Antarctique dans leur aire de reproduction. Le spectacle est impressionnant, certaines baleines faisant des sauts hors de l'eau avec une agilité surprenante. De véritables ballets de nageoires agitent la surface de l'eau. On ne s' en lasse pas. 

          Débarquement sur l'île de La Plata pour y observer des frégates dont les mâles ont un goitre rouge qu'ils gonflent pour plaire à la femelle. Les oiseaux ne sont pas farouches du tout et on peut s' en approcher de très près.

 DSCF8302

          Puis, on rembarque pour aller plonger et observer des poissons énormes, multicolores (poissons anges) dans une eau chaude et agréable. Retour en fin de journée sur une mer devenue très agitée, mais on a la chance de tomber encore sur un banc de 4 grosses baleines. Bref, une très belle sortie au large des côtes de l' Équateur.

Posté par mounyetpapyluc 2 à 01:45 - Commentaires [2] - Permalien [#]

21 juillet 2008

DE PUERTO LOPEZ suite

Dimanche 20 juillet

        Journée ensoleillée passée sur les chemins côtiers du parc national de Machalilla. Vues magnifiques sur les falaises et les pitons rocheux. Observation des pélicans plongeant en piqué dans la mer, petits crabes rouges courant sur le sable. Pour finir on se baigne dans les vagues du Pacifique dans une eau chaude et agréable. Coups de soleil assurés malgré la protection.

DSCF2748

        Retour et repos à Puerto Lopez. Décidons de partir demain plus au nord sans faire la forêt à Agua Blanca et San Sebastian.

Posté par mounyetpapyluc 2 à 01:13 - Commentaires [0] - Permalien [#]

22 juillet 2008

DE PUERTO LOPEZ A SAN VICENTE

Lundi 21 juillet:

               Journée de route dans les bus locaux: Nous quittons Puerto Lopez vers 10 h 30 du matin et nous allons rouler pendant 3 h en direction de Manta. Paysages très changeant en fonction de l'humidité du coin, de la végétation desséchée et épineuse à la forêt tropicale humide et dense. Manta est une grosse ville côtière très active.

                Le temps de manger à la gare routière et nous reprenons un autre bus en direction de Bahia de Caraquez. Nous y arrivons vers 17 h 30. Traversée de l' estuaire du Rio Chone dans une barque à moteur et nous débarquons à San Vicente. Nous décidons d' y passer la nuit et trouvons un petit hôtel avec piscine... Mais pas grand chose à manger dans ce bled loin de tout passage de touristes. Ce coin a subi un tremblement de terre et de graves inondations dues a El Niño en 1998.

Posté par mounyetpapyluc 2 à 22:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]

DE PEDERNALES

Mardi 22 juillet:

        Nous quittons en bus la petite ville de San Vicente. Il y a un monde fou dedans et certains voyageurs restent debout dans le passage. On a droit à un film sur une TV avec S. Stallone. Que des coups de feu et de la bagarre, les Equatoriens ont l'air d' aimer... Un point très positif, les Equatoriens ne fument pas. Paysage très vert avec bananeraies et forêt tropicale. On suit de très longues plages désertes à l'infini.

        A 13 h nous sommes à Pedernales et nous trouvons tout de suite une petite chambre d' hôtel tout près de la plage. Une fois installés, nous allons nous y promener et mangeons des crevettes encore et toujours, dans un petit resto face a la mer.

DSCF2769

        Puis, nous essayons de préparer notre journée de demain avec l' objectif de suivre toute la côte dans un pick up à marée basse pour continuer notre progression vers le nord. Ici plus un seul touriste comme il y en avait à Puerto Lopez. On nous regarde passer dans la rue, mais sans plus. Les Equatoriens ne sont pas collants et ils nous foutent la paix. Notre seul problème est notre nullité en espagnol... et eux ne parlent pas anglais.

Posté par mounyetpapyluc 2 à 22:58 - Commentaires [1] - Permalien [#]